Encore une mauvaise nouvelle pour le budget des Français en Mars, celle-ci est de trop 

Encore une mauvaise nouvelle pour le budget des Français en Mars, celle-ci est de trop ?

Dans un contexte économique marqué par une inflation soutenue, les ménages français, en particulier les plus modestes, font face à des défis financiers croissants. L’augmentation générale des prix impacte directement leur pouvoir d’achat, mettant en péril leur capacité à répondre aux besoins essentiels.

Malgré les mesures de soutien mises en place par le gouvernement pour atténuer ces difficultés, l’horizon financier reste chargé d’incertitudes. Parmi ces aides, le chèque énergie et d’autres dispositifs similaires jouent un rôle crucial dans le soutien aux familles nécessiteuses.

La validité du chèque énergie 2023 expire bientôt

Le chèque énergie est une aide financière distribuée annuellement aux ménages les plus modestes pour les aider à payer leurs factures d’énergie (électricité, gaz, fioul, bois). En fonction des revenus du foyer, le montant de cette aide peut varier de 48 à 277 euros. De plus, il est possible d’utiliser le chèque pour compléter MaPrimeRenov‘, un programme de financement pour les travaux de rénovation énergétique.

Lire aussi :  7 placements financiers pour se prémunir de l'inflation en 2024

En 2023, plus de 5 millions de foyers ont reçu automatiquement ce chèque. Cependant, il est important de noter que celui-ci expire bientôt. Il est donc essentiel de faire attention, car dès le 1er avril 2024, il ne pourra plus être utilisé. Dans ces cas, les ménages éligibles qui n’ont pas encore utilisé ce chèque sont encouragés à le faire avant la date limite.

Des chèques énergie exceptionnelle s’arrêtent en fin mars

Afin de compléter le chèque énergie traditionnelle, plus de 10 millions de ménages français ont également reçu un chèque énergie exceptionnel entre fin 2022 et janvier 2023. Ce chèque exceptionnel, d’une valeur de 100 à 200 euros selon les revenus du foyer, doit également être utilisé avant le 1er avril 2024 pour le paiement des factures d’énergie.

En plus du chèque énergie, d’autres chèques sont concernés par cette date limite. Il s’agit du chèque bois, une aide essentielle permettant aux foyers de payer des factures de bois de chauffage. Le montant du chèque peut aller jusqu’à 200 euros. Puis, il y a le chèque fioul qu’il faut impérativement utilisé avant le 31 mars pour la livraison de fioul domestique. Ce chèque a permis à de nombreux bénéficiaires de compléter leur aide énergétique.

Lire aussi :  Le chèque énergie est reconduit en 2024, dépêchez-vous avant cette date !

Qu’en est-il de la prolongation du plafonnement des loyers ?

La prolongation du plafonnement des loyers arrive également à son terme. Actuellement, afin de protéger les locataires des hausses excessives, l’augmentation des loyers est limitée. Ainsi, le plafonnement de la hausse de l’indice de référence des loyers (IRL) est de 3,5 %. Celui-ci sert à calculer les augmentations de loyer.

Il faut comprendre que ce dispositif instauré par la loi « pouvoir d’achat » du 16 août 2022 n’est pas permanent. Initialement prévue jusqu’au 30 juin 2023, sa date limite a été reportée au 31 mars 2024. De ce fait, à partir du 1er avril, l’augmentation de l’IRL ne sera plus plafonnée. Cela pourrait entraîner des hausse de loyer plus importantes et plus rapides en raison de l’inflation.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux