Salaire attractif dès la première année ces emplois disponibles en France

Salaire attractif dès la première année : ces emplois disponibles en France

Une étude sur les rémunérations de 800 métiers dans une vingtaine de secteurs est menée par le cabinet de recrutement Hays en France. Cette étude met en lumière les professions qui garantissent un salaire important dès la première année. En effet, 40 métiers offrent des rémunérations alléchantes, même pour les juniors. Voici les secteurs qui disposent de métiers offrant des rémunérations très importantes.

Le métier de l’informatique

L’informatique est un secteur qui offre un grand nombre d’emplois avec des revenus très attrayants dès la première année. En tête de liste, les métiers des technologies de l’information, les plus recherchés étant ceux des développeurs, codeurs, analystes et les spécialistes de la cybersécurité.

Malgré le nombre croissant d’écoles spécialisées dans ce domaine, il n’y a pas encore suffisamment de recrutements dans ces métiers. C’est cette rareté de salariés qualifiés qui rend les salaires très attrayants, atteignant jusqu’à 40 000 ou même 45 000 euros, avec une marge évolutive jusqu’à 50 000 euros après trois ans.

Lire aussi :  L’inflation en France et en Europe : avons-nous vraiment gagné la bataille ?

Un métier dans l’assurance

Le niveau de salaire pour le métier d’actuaire est très élevé. Les actuaires sont des professionnels spécialisés dans la statistique et le calcul des probabilités, et ils peuvent gagner jusqu’à 45 000 euros dès leur première année de travail. Ce salaire peut grimper jusqu’à 100 000 euros pour un actuaire qui compte huit ans d’expérience.

En réalité, ce métier est très technique et complexe, ce qui exige une grande aisance avec les chiffres. Le recrutement dans ce secteur est donc très compétitif, ce qui pousse les entreprises à offrir des salaires très motivants pour attirer des candidats exceptionnels.

Un important salaire dans le secteur de la finance

Les salaires des employés dans le secteur de la finance et de la comptabilité sont très attractifs. Les jeunes professionnels qui commencent en tant que contrôleurs de gestion peuvent espérer un salaire de 40 000 euros, qui peut doubler après dix années d’expérience.

Lire aussi :  Plus d'aide pour les alternants à partir de cette date, c'est voté !

De plus, certaines entreprises embauchent des auditeurs internes sans expérience et les forment en leur proposant des missions adaptées à leur niveau de compétence. Les professionnels de la fiscalité peuvent espérer un salaire initial de 50 000 euros, qui peut atteindre 100 000 euros après huit ans d’expérience.

Une grosse somme suggérée par le bâtiment et les achats

Le secteur des achats, de la logistique et des transports propose également des salaires attrayants. Les acheteurs de projet, d’acheteurs de famille ou de commodités et d’acheteurs d’investissements peuvent s’attendre à des salaires de 40 000 à 50 000 euros pour les juniors, qui travailleront d’abord sur des projets assez importants.

Les postes d’ingénieur de travaux ou d’études de prix offrent un salaire de départ de 40 000 euros, qui peut évoluer jusqu’à 58 000 euros. Les chargés d’affaires, quant à eux, peuvent espérer un salaire de départ de 50 000 euros, sous réserve d’une expérience préalable. Ces professions recrutent régulièrement et sont ouvertes aux débutants dans le domaine.

Lire aussi :  Les organisations syndicales très inquiètes sur la nouvelle réforme du chômage

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux