Réforme de la fonction publique : la semaine de 4 jours sera-t-elle mise en place ?

Réforme de la fonction publique : la semaine de 4 jours sera-t-elle mise en place ?

Serait-il possible que la semaine de travail des fonctionnaires soit réduite à 4 jours ? Une expérimentation de cette nouvelle mesure a été lancée depuis l’année 2023. En effet, plusieurs réformes ont été apportées à la fonction publique, et d’autres sont en cours d’élaboration. Il s’agit notamment de la réforme de la retraite, qui a fait beaucoup parler au niveau de la communauté, et de la réforme des rémunérations et des carrières.

Comment se déroule une semaine de 4 jours ?

La semaine où les employés de la fonction publique ne travaillent que pendant 4 jours au lieu de 5 est une mesure envisagée par le Premier Ministre Gabriel Attal pour améliorer leur qualité de vie et pour réduire les coûts de fonctionnement de l’Etat. Elle fait actuellement l’objet de rigoureux débats. Elle consiste à accumuler le temps de travail des fonctionnaires dans une période réduite à 4 jours.

En fait, le cadre législatif de la fonction publique n’autorise pas la diminution des horaires de travail. De ce fait, l’idée est de faire 35 à 39 heures de travail dans un délai de 4 jours. Cette mesure concernerait à peu près 655 000 fonctionnaires.

Lire aussi :  Les secrets de recrutement dans la fonction publique : voies d'accès et modalités

Quels en sont les avantages ?

Mis à part la réduction des dépenses de fonctionnement de l’Etat et l’amélioration des conditions de vie des travailleurs en réduisant le stress et en donnant plus de temps pour le repos, cette mesure apporterait plusieurs autres avantages.

Pour la Fonction Publique, cette mesure permettrait de redorer son blason. Effectivement, la perspective de week-ends plus longs est assez attrayante. C’est un moyen de lui donner une meilleure image et d’appliquer les innovations qui se propagent dans le secteur privé.

En outre, elle contribuerait à l’amélioration de la qualité des services fournis par les fonctionnaires. Cette réforme est également envisagée pour une personnalisation de l’expérience de travail. Elle permettrait aux travailleurs d’établir plus facilement un équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

Où a-t-elle déjà été testée ?

Plusieurs institutions de service public ont déjà expérimenté la semaine de 4 jours. En 2023, dix organismes l’ont testée. Il s’agit de l’Urssaf Picardie, de Grand Lieu Communauté, de la ville de Neuilly-sur-Marne, de Cergy-Pontoise Agglo, de Grenoble Alpes Métropole, de la ville de Saint-Etienne-du-Rouvray, de la Métropole de Lyon, de la région haut-de-France, de la communauté de communes Terroir de Caux, et de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav).

Lire aussi :  Augmentation des salaires nets avec la TVA sociale proposée par Bruno Le Maire

Les témoignages venant de ces dix institutions ont révélé quelques points négatifs de l’application de la semaine de 4 jours. Entre autres, elle entrave le bon déroulement des collaborations avec les autres services puisque l’absence de services en cours de semaine perturbe l’ordre qui a été établi.

De plus, certains travailleurs à temps partiel ne peuvent pas se convertir au travail à temps plein à cause de problèmes personnels. Enfin, cette réforme engage un temps d’adaptation important et un changement radical de routines.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux