Allocations CAF RSA, APL, AAH… vers un grand changement et ça risque de faire très mal à certains !

Allocations CAF : RSA, APL, AAH… vers un grand changement et ça risque de faire très mal à certains !

Les résultats des élections législatives vont avoir un impact déterminant sur les allocations versées par la CAF. Les propositions des différents blocs politiques offrent des visions contrastées de la gestion des aides sociales.

Cette situation met en avant les défis et les opportunités à venir aussi bien pour les bénéficiaires que le système social français. Voici ce que les allocataires doivent savoir à ce sujet.

Contexte politique et propositions du Rassemblement National (RN)

Les élections législatives anticipées du 30 juin 2024 ont propulsé le RN en tête avec 33,15 % des voix, suivi par le Nouveau Front populaire (NFP) avec 27,99 %, et le camp présidentiel avec 20,04 %. Chaque grand bloc politique présente des mesures distinctes qui pourraient significativement modifier les allocations telles que le RSA, les APL et l’AAH.

Pour sa part, le RN, dirigé par Jordan Bardella, propose des mesures strictes visant à limiter l’accès aux aides de la CAF. Il prévoit de réserver les allocations familiales aux seuls Français et de conditionner l’accès aux prestations sociales non-contributives, comme le RSA, à cinq années de travail en France. Cette politique, si nécessaire, pourrait nécessiter une modification constitutionnelle. Il faut savoir aussi que le RN souhaite créer un ministère dédié à la lutte contre la fraude sociale et fiscale.

Lire aussi :  Tous les bénéficiaires du chèque énergie seront gagnants à partir de cette date promet le gouvernement

Concernant les propositions du camp présidentiel

La coalition présidentielle, Ensemble pour la République, dirigée par Emmanuel Macron, se concentre sur la réforme de la prime d’activité pour soutenir les bas salaires.

Actuellement, cette prime bénéficie à environ 4,55 millions de foyers pour une moyenne de 184 euros par mois. La coalition propose également d’achever la mise en œuvre de la solidarité à la source, avec le versement automatique du RSA, de la prime d’activité et des APL dès 2025.

Enfin, la coalition s’engage à poursuivre une lutte rigoureuse contre les fraudes sociales et fiscales, après avoir mis en redressement 17,2 milliards d’euros l’année précédente. Ces réformes proposées par la coalition présidentielle ont pour but de simplifier et automatiser le processus de versement des prestations sociales.

Qu’en est-il des propositions du Nouveau Front populaire ?

Le Nouveau Front populaire ou NFP, quant à lui, propose une approche différente. Il souhaite revaloriser les aides personnelles au logement (APL) de 10 % et porter l’allocation aux adultes handicapés (AAH) au niveau du SMIC, qui serait augmenté à 1 600 euros net.

Lire aussi :  Vous pouvez partir en vacances même en étant au chômage : voici les règles à respecter cet été

Actuellement, l’AAH est de 1 016,05 euros par mois. Le NFP souhaite également annuler la réforme du RSA mise en place par Emmanuel Macron, qui impose une condition de 15 à 20 heures d’activité par semaine pour pouvoir bénéficier de l’allocation.

Contrairement au RN et au camp présidentiel, le NFP ne met pas l’accent sur la lutte contre la fraude dans ses propositions.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *