Allocations CAF et aides en France quels cumuls sont possibles entre RSA, APL, AAH, ...

Allocations CAF et aides en France : quels cumuls sont possibles entre RSA, APL, AAH, …

Dans le paysage complexe des allocations de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et des aides sociales en France, il existe de nombreuses possibilités de cumul entre différentes prestations. Cette pratique permet aux bénéficiaires de maximiser leur soutien financier et de mieux faire face à leurs besoins spécifiques.

Le RSA et ses cumuls

Le Revenu de Solidarité Active (RSA) offre une flexibilité importante en matière de cumul avec d’autres prestations sociales. Tout d’abord, il est possible de cumuler le RSA avec différentes aides au logement telles que l’Aide Personnalisée au Logement (APL), l’Allocation de Logement Sociale (ALS) et l’Allocation de Logement Familiale (ALF). De plus, le RSA peut être combiné avec la Prime d’Activité, une autre prestation sociale destinée à soutenir les travailleurs à faible revenu.

Il existe également la possibilité de cumuler le RSA avec l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), bien que le montant du RSA puisse être réduit en fonction de l’AAH déjà perçue par le bénéficiaire.

Lire aussi :  L'aide mobili-jeune d'Action Logement : obtenez un coup de pouce de 1.000 euros !

Par ailleurs, le RSA peut être associé à l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS), qui est destinée aux chômeurs en fin de droits. Enfin, le RSA peut également être cumulé avec l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA), bien que le montant du RSA puisse être réduit en raison de l’ASPA qui est généralement plus élevée.

L’ASS et ses cumuls

L’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) représente un soutien crucial pour les personnes en situation de chômage en fin de droits, offrant une aide financière pour subvenir à leurs besoins essentiels.

L’ASS peut être combinée avec l’Aide Personnalisée au Logement (APL), une aide destinée à aider les ménages à faible revenu à couvrir leurs dépenses de logement. De plus, l’ASS peut être associée à une pension d’invalidité, offrant ainsi un soutien financier supplémentaire aux personnes en situation de handicap qui bénéficient également de l’ASS.

En outre, l’ASS peut être cumulée avec l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) pour les bénéficiaires qui ont souscrit à l’ASS avant le 31 décembre 2016 et qui remplissent toujours les conditions d’éligibilité. Toutefois, ce cumul est limité dans le temps, avec une durée maximale de 10 ans.

Lire aussi :  Êtes-vous éligible à la complémentaire santé solidaire avec les nouveaux plafonds ?

L’AAH et ses cumuls

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) représente un soutien financier crucial pour les personnes en situation de handicap, visant à les aider à subvenir à leurs besoins essentiels et à améliorer leur qualité de vie. Cette allocation peut être cumulée avec plusieurs autres prestations sociales. Tout d’abord, il est possible de percevoir conjointement l’AAH et le Revenu de Solidarité Active (RSA).

Toutefois, dans ce cas, le montant de l’AAH est généralement réduit du montant du RSA. Ensuite, les personnes percevant l’AAH peuvent également associer cette allocation avec une pension d’invalidité. Cette combinaison vise à offrir un soutien financier supplémentaire aux personnes en situation de handicap qui sont également confrontées à des problèmes de santé et à une incapacité de travail.

De plus, l’Allocation aux Adultes Handicapés peut être cumulée avec la Prime d’Activité, une prestation sociale destinée à soutenir les travailleurs à faible revenu.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux