Réforme du RSA activités obligatoires pour bénéficier de l'aide

Réforme du RSA : activités obligatoires pour bénéficier de l’aide

Depuis maintenant quelques temps que le gouvernement actuel souhaite atteindre son objectif de plein emploi d’ici l’année 2027. Cette vision de l’État a mené à plusieurs réformes des lois qui régissent les personnes bénéficiant des subventions de par leurs situations de recherche d’emploi.

Concernant les deux millions de personnes qui touchent le RSA, ils doivent se soumettre aux nouvelles dispositions du moment pour pouvoir continuer à obtenir cette aide. En effet, la Ministre du Travail, Catherine Vautrin affirme que la non-conformité à ces règlementations conduira à la perte de ces allocations.

Des heures hebdomadaires à effectuer

Cette réforme a pour but dans un premier temps d’accompagner et de responsabiliser les chômeurs à revenir dans le monde actif du travail. En effet, il est désormais obligatoire pour toute personne qui perçoit des allocations par le biais du RSA d’effectuer 15 heures d’activité par semaine. Cela peut être une immersion dans une société, faire des formations ou même chercher à obtenir un permis de conduire. L’on peut donc noter que les activités sont larges et variables pour combler ces heures à effectuer hebdomadairement.

Lire aussi :  Allocations CAF et aides en France : quels cumuls sont possibles entre RSA, APL, AAH, ...

Les individus actuellement bénéficiaires du RSA sont dirigés vers France Travail, le remplaçant de Pôle Emploi et doivent signer un contrat d’engagement pour continuer de bénéficier de ces aides. Malgré le fait que ce dispositif n’est encore qu’en période d’essai, la Ministre du Travail vient d’annoncer l’efficacité de cette manière de fonctionner. En effet, les chiffres confirment le retour à l’activité de près de 19 500 personnes par le biais de cette nouvelle manière de fonctionner.

Ces mesures sont-elles trop strictes ?

Les partis de gauche ne soutiennent pas ces réformes en dénonçant un système qui vise personnellement les plus démunies. Elle ajoute également que cela mènera à une situation plus compliquée pour ceux qui sont déjà en difficulté en étant à la RSA. Pour le moment après les essais effectués par le gouvernement, l’on ne peut que voir des bienfaits de ce nouveau dispositif mis en place. Malgré que cela ne fait qu’un court instant que ces procédures sont appliquées, l’on peut déjà constater des résultats bénéfiques pour les citoyens.

Lire aussi :  Les séniors à la retraite peuvent-ils prétendre au chèque énergie offert par l'état ?

En effet, de nombreux allocataires ont marqué leur retour dans la vie active. Ils ont actuellement la possibilité d’élargir les connaissances en effectuant des formations, et également améliorer leurs bagages pour remplir son CV. Toutefois, pour confirmer l’efficacité de cette réforme, il faut quand même attendre un certain laps de temps avant de pouvoir se réjouir.

Les personnes qui ne sont pas obligées d’effectuer ces heures

Il est important de stipuler que dans certaines conditions, l’on peut ne pas effectuer ces activités hebdomadaires. En effet, si l’on a des problèmes de santé, des handicaps ou des troubles cognitifs, des exemptions sont alors prévues. Les parents seuls ayant des difficultés à faire garder leurs enfants de moins de 12 ans peuvent également intégrer bénéficier de cette flexibilité.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux