Opportunité d'emploi 2024 SNCF et RATP recrutent en masse

Opportunité d’emploi 2024 : SNCF et RATP recrutent en masse

Le domaine du transport offre plusieurs postes vacants en ce début d’année. SNCF et RATP recherchent de nouveaux employés, c’est le moment de postuler pour être recruté plus facilement. Les deux compagnies ont des objectifs bien précis et ambitieux pour cette année.

Pourquoi ce recrutement en masse ?

Les dernières années le secteur du transport a subi les conséquences néfastes du Covid sur le capital humain. Les personnels de ces deux entreprises ont dû être restreints à cause de la crise, de ce fait, elles doivent remettre à niveau le nombre des effectifs. D’autre part, la recherche de nouveaux employés à commencer l’an dernier en vue de préparer les logistiques nécessaires au bon déroulement des Jeux Olympiques qui auront lieu à Paris cet été 2024.

En effet, certaines formations peuvent prendre une durée importante allant jusqu’à une année pour les conducteurs, à l’exemple des chauffeurs. C’est pour cela que les recrutements ont commencé en 2023. Les principaux postes qu’ils ont promus sont ceux des conducteurs de tram, de métro, de bus, de train et des RER.

Lire aussi :  L'électricité est-elle gratuite pour les salariés de EDF ?

Malgré l’anticipation de l’an dernier, ces sociétés ont encore dû mal à combler leurs effectifs. C’est pour cette raison qu’ils renforcent cette procédure. Une complication également à noter que certaines personnes ne seraient pas prêtes avant le grand rendez-vous des JO pour cette année.

La population est-elle intéressée par ces offres

Les recruteurs n’ont pas eu l’attente espérée pour le nombre de candidatures reçues. En effet, malgré ces postes vacants et la demande croissante de personnes à embaucher, la population n’y répond pas forcément. L’on peut apercevoir que selon les statistiques les éléments qualifiées à ces métiers sont bien plus nombreuses que les offres sur le marché. Il y a donc un manque de candidature et non de candidat ayant la capacité d’exercer ces métiers.

Les raisons de cette réticence sont souvent liées aux conditions d’emploi, l’intervalle de temps entre les tournés du matin et du soir trop rapproché, empêchant ainsi la possibilité de faire un autre emploi à coter, et finalement les revenus trop faibles pourtant le métier peut être compliqué. Tout ceci réuni conduit aux pénuries des chauffeurs auprès de ces institutions.

Lire aussi :  Réforme de la fonction publique : la semaine de 4 jours sera-t-elle mise en place ?

Des solutions pour remédier à cette pénurie

Les problèmes précités sont majoritairement liés aux mauvaises conditions de travail dans ce secteur. On peut également ajouter à cela, la manière dont les recrutements sont faits. Ces deux problématiques sont la cause principale de ce manque d’effectif.

La première solution serait donc de réaménager les horaires des chauffeurs pour les permettre d’avoir plus de temps en journée pour pouvoir la possibilité d’avoir un autre emploi afin de combler leurs fins de mois. La deuxième solution la plus pertinente serait d‘augmenter les rémunérations de ces derniers. Ces derniers n’auront ainsi pas besoin de cumuler avec d’autres emplois pour arrondir les fins de mois.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *