Nouvelle avancée pour les congés des fonctionnaires en 2024 : ce qui change pour les agents de l'Etat

Nouvelle avancée pour les congés des fonctionnaires en 2024 : ce qui change pour les agents de l’Etat

Une nouvelle avancée significative attend les fonctionnaires en 2024, avec des changements majeurs concernant leurs congés et leur Compte Épargne-Temps (CET). L’arrêté, publié le 25 février dernier, officialise ces modifications qui auront un impact important sur la gestion du temps et des repos pour les agents de l’État.

Extension du Compte Épargne-Temps pour les fonctionnaires : une augmentation des jours de repos autorisés

Une extension des possibilités d’accumulation de jours sur le compte épargne-temps (CET) est octroyée aux fonctionnaires de l’État cette année. Conformément à une circulaire datant du 22 novembre 2023, le gouvernement avait déjà esquissé les contours de cette mesure.

Par une dérogation aux règles habituelles, le plafond du compte épargne-temps des agents de la fonction publique d’État sera porté de 60 jours en temps normal à 70 jours en 2024.

Ce surplus pourra être conservé pour les années suivantes. En résultat de cette mesure exceptionnelle, les fonctionnaires auront la possibilité d’ajouter jusqu’à 20 nouveaux jours de repos sur leur CET cette année, contre 10 habituellement.

Lire aussi :  Le taux de chômage est stable et reste élevé, la promesse de plein emploi ne sera pas tenue ?

Extension du Compte Épargne-Temps : Les raisons et les avantages pour les fonctionnaires de l’État

Les motivations derrière ces ajouts de jours de repos sont multiples. Par exemple, cette année, les fonctionnaires de l’État se voient privés de la possibilité de prendre des congés en raison du surplus d’activité engendré par les Jeux olympiques de Paris 2024.

Ainsi, ils peuvent choisir d’épargner ces jours de congé. En effet, le compte épargne-temps permet aux fonctionnaires d’accumuler leurs jours de congés et de repos non utilisés. Cet outil leur offre la possibilité de reporter la prise de leurs congés en cas de pic d’activité exceptionnel, comme celui prévu cette année avec les JO.

De plus, s’ils ont au moins 16 jours accumulés sur leur compte, cela leur permet de compléter leur rémunération ou de prendre un congé anticipé.

D’autres avantages sont déjà accordés aux fonctionnaires

Depuis le 1er janvier 2024, les fonctionnaires ont vu leurs avantages en matière de conversion des jours accumulés sur leur Compte Épargne-Temps (CET) considérablement renforcés. Cette évolution marque un tournant majeur dans la politique de rémunération et de retraite des agents de la fonction publique.

Lire aussi :  Pourquoi la réforme de France Travail devrait changer le paysage des chômeurs

En effet, non seulement les jours épargnés peuvent être convertis en indemnités ou en points de retraite, mais le montant de ces conversions a été revu à la hausse. Cette revalorisation représente un avantage significatif pour les fonctionnaires de toutes les catégories.

Pour les agents de catégorie A, par exemple, cette mesure se traduit par une augmentation substantielle de leur indemnité journalière, passant de 135 à 150 euros bruts par jour de CET. De même, les agents de catégorie B bénéficient désormais d’un montant allant de 90 à 100 euros bruts par jour de CET converti. Enfin, pour les agents de catégorie C, cette revalorisation se traduit par un montant accru, oscillant entre 75 et 83 euros bruts par jour de CET utilisé.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux