Les millenials et le monde du travail

Les Millenials succèdent à la génération X, ils sont nés avec le monde numérique et l’internet dans le sang. Ils ont une vision différente du monde et ils donnent un aspect et un rythme particuliers au travail dans une société. Par ailleurs, ils apportent un énorme changement dans une entreprise, et les dirigeants essaient de s’adapter à leurs besoins.

Les millenials : un levier de croissance pour les sociétés

La génération Y est très dépendante des gadgets comme les smartphones ou encore les ordinateurs auxquels ils y ont eu accès depuis leur plus jeune âge. De plus, par rapport à ses ainées, elle est hyperconnectée et sait parfaitement manipuler les différentes technologies. D’ailleurs, depuis quelques années, les entreprises utilisent des matériels à la pointe de la technologie afin de booster leur développement. Puisque les millenials sont les plus doués dans ce domaine, alors leur candidature ainsi que leurs compétences sont très appréciées par les TPE et les PME. Il faut savoir également qu’ils sont très ambitieux et visent toujours un peu plus haut. La génération Y peut faire de nombreuses concessions dans le cadre professionnel, car sa vie privée n’est pas réellement sa première préoccupation. En effet, elle est prête à faire plus d’étude pour compléter leurs profils et obtenir le poste dont ils rêvent depuis longtemps. Elle peut se déplacer à tout moment pour régler les problèmes rencontrés dans la société.

Les réelles attentes professionnelles des millenials

Les millenials recherchent un équilibre entre la vie privée et professionnelle. En effet, ils cherchent à forger leurs compétences et en même temps à se développer au niveau de son comportement ainsi que de son identité. Par ailleurs, ils sont en quête de sens et souhaitent que le travail soit une source d’épanouissement personnel. Aussi, la génération Y se focalise sur la qualité des relations au sein d’une entreprise. Elle veut créer une bonne entente avec son supérieur hiérarchique ou ses collègues pour assurer une excellente ambiance de travail. Cette relation doit généralement se baser sur la confiance dans le but de bâtir des relations authentiques. Cette implication a un impact positif dans le développement de l’entreprise. En outre, ces jeunes engagés, actuellement de 18 à 35 ans, mettent en avant le travail d’équipe et la collaboration pour atteindre facilement les objectifs fixés. Ils consentent à partager leurs expériences afin d’aider les plus faibles. À part le bien-être au travail, le salaire compte énormément pour eux, et ils sont toujours à la recherche d’une évolution.

Les exigences de la génération Y au travail

Les jeunes appartenant à cette génération ne se gênent pas de quitter l’entreprise du jour au lendemain quand les conditions ne leur convient pas ou si les objectifs ne correspondent pas à leurs valeurs. Ils préfèrent être reconnus et appréciés au moins une fois par mois pour qu’ils puissent valoriser leur carrière plus tard. Comme évoqué précédemment, ils aiment se sentir à l’aise et vivre dans un bel environnement pour être plus productifs au travail. Il faut avouer, cependant, qu’ils constituent un brillant avenir pour une société grâce aux différents potentiels et atouts qu’ils possèdent. Ainsi, les firmes doivent faire l’effort de répondre à leurs besoins afin qu’ils puissent mener à bien leurs missions. Les doter des matériels informatiques et numériques à la pointe de la technologie dont ils ont besoin permettra de les faire évoluer et de les pousser à atteindre leurs objectifs. Aussi, il est important de créer un environnement qui leur donne l’occasion de s’épanouir et de s’investir au bureau. Enfin, les ainés doivent faire montre de considération à leur égard.

La perception du travail par les millenials

La génération Y a une vision différente de celle de ses ainés en ce qui concerne le travail. Effectivement, elle a la volonté de bien jongler entre la vie professionnelle et le plan personnel. Pour ces jeunes, il est primordial de devoir assumer ces deux domaines sans s’emmêler les pinceaux, c’est-à-dire qu’ils effectuent leurs tâches professionnelles durant leurs jours de repos et vice-versa. Certains optent même pour un travail en freelance pour pouvoir s’occuper de leurs enfants. Par ailleurs, ils n’hésitent pas à démissionner pour rejoindre une autre boîte qui leur propose mieux. A ce sujet, selon les sondages, cette catégorie d’employés préfèrent exercer un métier qui les passionne.