Les retraités ne paieront pas d’impôts si ce seuil n’est pas dépassé !

Les retraités ne paieront pas d’impôts si ce seuil n’est pas dépassé !

Des millions de foyers fiscaux doivent déclarer leurs revenus afin de permettre au fisc de faire le calcul du montant de leur impôt pour cette année. Toutefois, en fonction des données fournies, un grand nombre de déclarants peuvent avoir une somme égale à zéro.

Les indispensables à savoir concernant cette exonération d’impôt sur le revenu

Des millions de retraités en France bénéficieront d’une exonération d’impôt sur le revenu en 2024, à condition que leurs revenus annuels restent en dessous de certains seuils. En effet, ces dernières années, pour les 40 millions de foyers déclarants, seulement 18 millions d’entre eux devaient payer l’impôt sur le revenu. Pour cette année, ce taux ne devrait pas augmenter, d’autant plus que le nouveau barème de l’impôt sur le revenu a bénéficié d’une nette revalorisation.

Cette mesure concerne principalement les retraités percevant des pensions modestes sans autres revenus complémentaires significatifs. En effet, le nouveau barème de l’impôt sur le revenu, en vigueur depuis la loi de finances pour 2024, a été revu à la hausse de 4,8 %. Cela signifie que les seuils à partir desquels un foyer fiscal devient imposable ont été mécaniquement augmentés.

Lire aussi :  Êtes-vous éligible à la complémentaire santé solidaire avec les nouveaux plafonds ?

Tout ce qu’il faut retenir sur les seuils à ne pas dépasser

En France, les retraités peuvent bénéficier d’une exonération d’impôt sur le revenu s’ils ne dépassent pas un certain seuil de revenus. Ce seuil varie en fonction de la situation familiale et du montant des revenus perçus.

Pour l’année 2024, un retraité vivant seul ne sera imposable que si son revenu net imposable de l’année précédente dépasse 17 144 €. Pour un couple de retraités, le seuil est fixé à 32 011 euros. De ce fait, en dessous de ces seuils, les retraités concernés seront exonérés d’impôt sur le revenu.

Il est important de noter que ces montants nets imposables ne correspondent pas au montant total de la retraite annuelle, car le fisc applique un abattement de 10 % sur les pensions perçues. Par exemple, un retraité ayant touché 18 000 € de retraite l’année précédente aura un montant net imposable maximal de 16 200 €.

Lire aussi :  Cotisations syndicales : il existe une astuce pour profiter pleinement de votre crédit d'impôt

Un aperçu de la procédure de déclaration

Les retraités doivent déclarer leurs revenus annuels au fisc pour que celui-ci puisse calculer le montant de l’impôt à payer. Pour déterminer s’ils seront imposables ou non cette année, les retraités peuvent utiliser le formulaire en ligne sur le site des impôts.

Ce formulaire est en mesure de leur fournir automatiquement une estimation du montant à payer. Cependant, les retraités dont la pension constitue le seul revenu sont généralement dispensés de déclarations.

En effet, le fisc dispose déjà les informations nécessaires. Toutefois, afin de s’assurer de l’exactitude des montants déclarés, il est important pour eux de réaliser une vérification sur la déclaration automatique.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux