Les allocataires de la CAF privés de RSA, APL et primes chez cette banque

Les allocataires de la CAF privés de RSA, APL et primes chez cette banque

Récemment, de nombreux clients de la banque en ligne PCS se sont retrouvés en grande difficulté financière en raison de blocages de leurs prestations sociales. La cessation d’activité de PCSIL (PFS Card Services Ireland Limited), le prestataire émetteur de PCS, est à l’origine de ces perturbations.

En conséquence, la banque PCS a été contrainte de suspendre temporairement l’ouverture de nouveaux comptes, Toutefois, les fonds des clients actuels restent protégés et sécurisés

Des clients en difficulté financière à cause de blocages de prestations sociales

Depuis quelque temps, plusieurs clients de la banque en ligne PCS se retrouvent confrontés à une situation critique. Ils ne reçoivent plus leurs prestations sociales, telles que l’Allocation aux adultes handicapés (AAH), la prime d’activité, le RSA et les APL. La cause de ce dysfonctionnement réside dans le blocage des versements par la banque PCS.

En réponse aux plaintes, PCS demande à ses clients de fournir des attestations prouvant que les virements ont bien été effectués par les organismes sociaux. De nombreuses personnes dépendent de ces allocations pour leurs dépenses courantes.

Lire aussi :  Le calendrier officiel des paiements des Allocations familiales, RSA, APL et prime d'ctivité en 2024 - Soyez Prêts !

Sans ces revenus, elles se trouvent dans une situation de précarité accrue, avec des conséquences potentiellement dévastatrices. La demande d’attestations complique la situation. Les clients doivent non seulement prouver que les virements ont été initiés, mais aussi attendre que la banque mène ses investigations, ce qui prolonge l’angoisse et l’incertitude.

La cessation d’activité de PCSIL à l’origine des problèmes

Les problèmes de versement des prestations sociales chez PCS s’expliquent par la cessation d’activité de leur prestataire émetteur. Depuis le 17 janvier 2024, PCSIL fait l’objet d’une procédure de dissolution volontaire en Irlande, supervisée par deux mandataires de la société Interpath.

Cette décision a été un coup dur pour PCS, qui dépendait de PCSIL pour l’émission de monnaie électronique et la gestion des transactions financières de ses clients. La cessation d’activité de PCSIL a entraîné un arrêt brutal des services de paiement, incluant le traitement des virements des prestations sociales.

Par ailleurs, une meilleure communication de la part de PCS sur les mesures prises et les délais prévus pourrait apaiser les inquiétudes des clients et rétablir une certaine transparence dans la gestion de la situation.

Lire aussi :  Une banque peut elle refuser l'ouverture d'un LEP ?

Ouvertures de comptes suspendues mais fonds sécurisés

La cessation d’activité de PCSIL (PFS Card Services Ireland Limited), et sa mise en procédure de dissolution volontaire a eu des répercussions notables sur la banque en ligne PCS. Par conséquent, cette situation empêche temporairement la Banque PCS de procéder à l’ouverture de nouveaux comptes pour les nouveaux clients.

Malgré ces complications, les fonds des clients actuels restent protégés et sécurisés. Les clients existants de la banque PCS peuvent continuer à accéder à leurs comptes et à effectuer toutes leurs transactions sans problème.

Cette mesure assure une certaine continuité et stabilité pour les utilisateurs, malgré les difficultés rencontrées par le prestataire de monnaie électronique.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux