Faut-il déclarer les dons mensuels à vos enfants majeurs aux impôts

Faut-il déclarer les dons mensuels à vos enfants majeurs aux impôts ?

De nombreux parents se demandent s’ils doivent déclarer les dons mensuels qu’ils font à leurs enfants majeurs aux impôts. La réponse à cette question dépend de plusieurs facteurs, notamment le montant des dons et leur nature. Voici un aperçu des règles fiscales en vigueur et des conseils pour bien gérer ces donations.

Comprendre les dons manuels et les présents d’usage

Les dons manuels sont des sommes d’argent ou des biens donnés sans formalité particulière. Ils doivent être déclarés aux impôts lorsqu’ils dépassent certains seuils.

En revanche, les présents d’usage sont des cadeaux faits à l’occasion d’événements particuliers (anniversaires, mariages, etc.) et ne nécessitent pas de déclaration s’ils sont raisonnables par rapport à la situation financière du donateur.

Les seuils d’exonération et les abattements

Chaque parent peut donner jusqu’à 100 000 euros par enfant tous les 15 ans sans payer de droits de donation, grâce à un abattement spécifique. De plus, la loi Tepa permet de donner jusqu’à 31 865 euros supplémentaires en franchise d’impôts, également tous les 15 ans.

Lire aussi :  Prime d’intéressement et prime de participation : quelle est la différence ? Comment en profiter ?

Si les montants donnés restent en deçà de ces seuils, ils n’ont pas à être déclarés. Toutefois, il est recommandé de tenir un registre des dons effectués pour faciliter la gestion future du patrimoine familial.

Les donations régulières

Si vous donnez 500 euros tous les mois à votre enfant, cela représente 6 000 euros par an. Tant que ce montant reste inférieur aux seuils d’exonération mentionnés précédemment, il n’est pas nécessaire de le déclarer immédiatement.

Cependant, si les dons réguliers cumulés sur 15 ans dépassent les 31 865 euros de la loi Tepa ou les 100 000 euros d’abattement, vous devrez déclarer ces sommes et elles pourront être soumises à des droits de donation.

Procédure de déclaration

Pour déclarer un don manuel, vous devez remplir le formulaire 2735 disponible sur le site impots.gouv.fr. Ce formulaire doit être déposé auprès de votre centre des finances publiques dans le mois suivant le don.

Lire aussi :  Comment Pôle Emploi laisse passer de fausses offres d'emploi sur le site de France Travail

En cas de dépassement des seuils d’exonération, les droits de donation seront calculés en fonction du montant et du lien de parenté avec le bénéficiaire. Le non-respect de ces obligations peut entraîner des pénalités et des intérêts de retard.

Optimiser les donations

Pour optimiser les donations à vos enfants majeurs, il est important de bien planifier et de diversifier les types de dons. En plus des dons manuels et des présents d’usage, pensez à utiliser d’autres dispositifs comme les dons familiaux de sommes d’argent, qui bénéficient d’un abattement spécifique de 31 865 euros pour les grands-parents, parents, oncles et tantes. En combinant ces différents types de donations, vous pouvez maximiser les montants transmis sans alourdir la charge fiscale.

Conseils pratiques

Il est conseillé de consulter un notaire ou un conseiller en gestion de patrimoine pour vous accompagner dans vos démarches de donation. Ces professionnels peuvent vous aider à structurer vos dons de manière optimale et à éviter les erreurs qui pourraient entraîner des pénalités.

Lire aussi :  Maximiser sa retraite : comprendre l’âge légal, les trimestres et le calcul pour un taux plein

De plus, ils peuvent vous conseiller sur les meilleures stratégies pour préserver votre patrimoine tout en aidant financièrement vos enfants.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux