Certains fournisseurs ont abusé avec les prix de l’électricité pendant la crise, êtes-vous concernés ?

Certains fournisseurs ont abusé avec les prix de l’électricité pendant la crise, êtes-vous concernés ?

Certains fournisseurs d’électricité ont explosé leur politique tarifaire et réalisé plusieurs millions d’euros de profits en exploitant la crise. Cependant, de nombreux foyers ont souffert de cette pratique au moment de recevoir leur facture d’électricité. Il est nécessaire pour ces derniers de faire le point sur leur situation.

Une situation cruelle pour les consommateurs

La crise de l’électricité a frappé durement les consommateurs français. En effet, ces dernières années, l’électricité a enregistré des hausses de tarifs spectaculaires. De ce fait, un grand nombre de ménages se trouvent sans voix en voyant leur facture d’électricité et sont obligés de serrer la ceinture. Par contre, de leur côté, certains fournisseurs ont vu leurs profits explosés.

Selon une analyse effectuée par les experts, plusieurs entreprises ont augmenté leurs tarifs de manière exponentielle. Il est important de noter qu’en août 2022, le prix du mégawattheure (mWh)a atteint jusqu’à mille euros, contre soixante euros l’année précédente. Cette situation a permis à certains fournisseurs de réaliser des profits colossaux.

Lire aussi :  Fin du malus Agirc-Arrco pour 700 000 retraités, combien vont-ils gagner par mois ?

Des pratiques douteuses largement critiquées

Face à cette situation, les fournisseurs ont adopté des stratégies divergentes. Certains, comme EDF, Engie et Plüm, ont maintenu leurs tarifs. Ils n’ont donc pas eu à réaliser des modifications sur leur politique tarifaire. Tandis que d’autres ont augmenté leurs prix de façon vertigineuse puisqu’ils se sont retrouvés en difficulté en achetant leur électricité tardivement. À cause de cela, leur seul recours est de récupérer la hausse sur les factures des clients.

Certaines entreprises ont même multiplié leurs tarifs par deux, trois, voire quatre, dans le but de décourager leurs clients et ainsi de dégager plus de marges. Cette politique agressive a porté ses fruits pour certains. En effet, l’électricité non vendue a été revendue sur le marché au prix fort. Toutefois, cette situation a également entraîné la faillite de plusieurs fournisseurs. Ces derniers n’ont pas pu absorber les coûts croissants de l’électricité.

Ce qu’il faut savoir concernant la réaction des autorités face à cette situation

Pour éviter ce genre de situation, une prise de conscience des autorités sur la nécessité de réguler davantage le marché de l’énergie est indispensable. Il s’agit d’un point essentiel afin de mieux protéger les consommateurs des excès des fournisseurs.

Lire aussi :  Préparer sa retraite : l'erreur courante des Français avec le Livret A

De ce fait et face à ces pratiques abusives, certaines mesures doivent être prises. Pour ce faire, la Commission de régulation de l’énergie ou CRE a décidé d’agir. Dans ce cas et afin de trouver la meilleure solution, elle a réuni les principaux acteurs du secteur.

De ce fait, la CRE envisage la mise en place d’une obligation prudentielle, similaire à celle des banques ou des assurances. Cette mesure est essentielle afin de rassurer les consommateurs. Mais il s’agit aussi d’une alternative parfaite pour éviter que de tels abus ne se reproduisent à l’avenir.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux