Augmentation de pension et fin du malus ce qui change pour votre retraite en 2024

Augmentation de pension et fin du malus : ce qui change pour votre retraite en 2024

En 2024, d’importantes modifications sont prévues dans le système de retraite en France. Il s’agit d’un ajustement reflétant les efforts du gouvernement pour garantir des conditions de vie décentes aux retraités et pour adapter le système aux évolutions économiques et sociales.

Ces changements comprennent une augmentation des pensions de retraite, des ajustements potentiels du taux de la Contribution Sociale Généralisée (CSG), ainsi que la suppression du malus Agirc-Arrco..

La pension de base augmente

Les retraités peuvent s’attendre à une augmentation de leurs pensions à partir de février 2024. Cette hausse vise à améliorer le niveau de vie des retraités et à mieux prendre en compte l’évolution des coûts de la vie.

En fait, en France, pour prendre compte de l’évolution de l’inflation, une revalorisation des pensions de retraite de base est faite au début de l’année. Pour 2024, il y a une augmentation est de 5.4% pour les 14 millions retraités. Les pensions de base sont versées à la fin de la période où elles sont dues.

Lire aussi :  Retraite et rachat de trimestres : les nouvelles règles à connaître

Cependant pour cette année, la revalorisation est apparue depuis 9 février avec une somme de 42.40 euros pour une retraite mensuelle de 800 euros.

Le taux CSG peut évoluer à partir du mois de février

Une attention particulière est portée sur le taux de la Contribution Sociale Généralisée (CSG), une taxe prélevée sur les revenus des personnes résidant en France, y compris les pensions de retraite. Ce changement implique une évolution dans le montant des pensions, avec l’actualisation du taux de prélèvement social.

Cette modification concerne ceux dont le revenu fiscal de référence (RFR) de l’avant-dernière année d’imposition dépasse le seuil de revenus.

En fonction du RFR et du nombre de parts de quotient familial, différents niveaux d’assujettissement sont déterminés : d’abord, une exonération de CSG, CRDS et Casa, puis un assujettissement à la CSG au taux réduit de 3,8 % et à la CRDS, suivie par un assujettissement à la CSG au taux médian de 6,6 %, ainsi qu’à la CRDS et à la Casa. Enfin, il y a l’assujettissement à la CSG au taux normal de 8,3 %, en plus de la CRDS et de la Casa.

Lire aussi :  Actualisation chez France Travail : que se passe-t-il si vous ratez la date ?

La fin du système malus

La fin du malus Agirc-Arrco, qui temporairement réduisait les pensions pour les retraités continuant à travailler, était tant attendue par de nombreux retraités. À la suite du report de l’âge légal de départ à la retraite, les acteurs sociaux responsables de la gestion du régime de retraite complémentaire des employés du secteur privé, l’Agirc-Arrco, ont mis fin au système de malus.

Depuis le 1er décembre, le supplément de 10 % temporairement prélevé sur le montant de la pension de retraite complémentaire est annulé pour les nouveaux retraités. À partir du 1er avril 2024, ce sera le tour des assurés déjà retraités qui étaient encore affectés par ce malus. Ainsi, pour les anciens salariés du secteur privé, l’actualisation se fera lors du paiement de leur pension du mois de mars.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux