Attention à votre bulletin de paie, tous les jours fériés du mois de Mai ne seront pas rémunérés !

Attention à votre bulletin de paie, tous les jours fériés du mois de Mai ne seront pas rémunérés !

Le mois de mai est un mois particulier dans le calendrier français, marqué par un certain nombre de jours fériés emblématiques tels que le 1er mai, l’Ascension et le lundi de Pentecôte. Ces dates sont généralement synonymes de repos et de fête pour de nombreux travailleurs.

Cependant, une subtilité souvent négligée réside dans la rémunération de ces jours fériés. Si le 1er mai est traditionnellement rémunéré, les autres jours fériés du mois de mai peuvent ne pas l’être, ce qui donne lieu à des questions et des surprises sur la fiche de paie.

Quatre jours fériés en Mai 2024

Le mois de mai est marqué par plusieurs jours fériés en France, à commencer par le 1er mai (fête du travail), suivi du jeudi de l’Ascension (40 jours après Pâques) et du lundi de Pentecôte (50 jours après Pâques). Ces trois dates sont considérées comme des jours fériés, ce qui signifie que les salariés ne sont pas obligés de travailler ces jours-là.

Lire aussi :  Le taux de chômage est stable et reste élevé, la promesse de plein emploi ne sera pas tenue ?

Il y a également le 8 mai, jour de célébration de la victoire de 1945. Toutefois, il ne faut pas croire que tous ces jours fériés du mois de mai seront nécessairement payés. Leur rémunération dépend d’un certain nombre de facteurs, dont les dispositions du contrat de travail ou de la convention collective applicable à l’entreprise. Certaines conventions collectives prévoient le paiement de ces jours fériés, d’autres non.

Les jours fériés qui seront rémunérés

En vertu de la législation actuelle, les salariés ne sont tenus d’être payés que le 1er mai, jour de la fête du travail. Les employeurs sont tenus de verser à leurs employés leur salaire habituel, même s’ils ne travaillent pas ce jour-là.

Toutefois, cette obligation légale ne s’applique pas aux autres jours fériés du mois de mai, à savoir le jeudi de l’Ascension et le lundi de Pentecôte.  Le traitement salarial de ces deux jours dépend exclusivement des dispositions du contrat de travail ou de la convention collective en vigueur dans l’entreprise.

Lire aussi :  Semaine de travail de 4 jours proposée par gabriel Attal - Les fonctionnaires sont-ils concernés ?

Un impact sur les congés payés

Il est important de garder à l’esprit que le fait que certains jours fériés du mois de mai ne soient pas rémunérés peut avoir des répercussions sur la gestion de vos congés payés. Dans de nombreuses entreprises, les jours fériés non payés sont généralement déduits de vos droits à congé.

Cela signifie que si vous décidez de prendre ces jours fériés non payés comme jours de congé, ils seront comptabilisés comme jours de congé payé et non comme jours fériés. Cette subtilité peut avoir un impact significatif sur la manière dont vous gérez et planifiez vos congés annuels.

Il est donc essentiel de vérifier les règles en vigueur dans votre entreprise pour utiliser au mieux vos droits à congés et éviter d’être pénalisé par cette particularité liée aux jours fériés du mois de mai. Une bonne connaissance des dispositions applicables vous permettra de mieux anticiper et organiser votre temps de repos.

Lire aussi :  Transformer un CDD en CDI : est-il possible de contraindre votre employeur ?

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux