Assurance vie 5% de rendement avec un risque minimal, c'est facile

Assurance vie : 5% de rendement avec un risque minimal, c’est facile

Pour de nombreux épargnants, investir dans une assurance vie pour obtenir un rendement de 5 % avec un risque minimal semble être une illusion. Pourtant, il existe des stratégies et solutions qui permettent d’atteindre cet objectif. En effet, les investisseurs peuvent optimiser les performances de leur contrat de plusieurs manières.

Ce qu’il faut comprendre pour bénéficier d’un tel rendement

Obtenir un rendement de 5 % avec un risque minimal dans le cadre d’une assurance vie est tout à fait réalisable avec une stratégie d’investissement appropriée. Il est important de choisir les bons supports d’investissement et de faire preuve de patience et de discipline pour atteindre cet objectif.

De plus, il est tout à fait réalisable de bénéficier de bonus alléchants. En effet, en complément de la partie garantie du contrat, les assureurs peuvent également proposer des bonus allant jusqu’à +1,50 %.

Cependant, ces bonus nécessitent parfois d’investir jusqu’à 50 % de son capital en unité de compte. Mais cette nouvelle risque d’être décourageante pour les épargnants prudents. Toutefois, il est essentiel de comprendre qu’investir dans des unités de compte ou UC ne signifie pas nécessairement s’exposer à un fort risque de perte en capital.

Lire aussi :  Assurance vie : découvrez la mention clé à inclure dans votre contrat pour prévenir les mauvaises surprises

En effet, des solutions capables de booster le rendement de son assurance vie tout en limitant les risques existent. Il est cependant conseillé de rester vigilant et de réévaluer régulièrement sa stratégie d’investissement en fonction de l’évolution du marché.

Un aperçu de l’importance de miser sur les unités de comptes monétaires

Afin de garantir un rendement intéressant, les épargnants peuvent se tourner vers les UC monétaires. Ce sont des classes d’actifs plus sûrs, puisqu’elles sont moins volatiles. Ces dernières investissent généralement dans des actifs peu risqués à court terme.

Effectivement, leurs principaux investissements concernent des obligations d’États et de grandes entreprises bien notées. Avec un niveau de risque noté 1/7, les unités de comptes monétaires offrent une promesse de rendement corrélée à celle des taux directeurs de la Banque centrale européenne (BCE), pouvant aller jusqu’à 4 % brut des frais.

Les unités de comptes obligataires pour un meilleur compromis risque-rendement

Les unités de comptes obligataires sont également moins volatiles et plus sûres pour ceux qui veulent bénéficier d’un meilleur rendement. Elles investissent dans des fonds qui conservent des obligations d’États et d’entreprises plus risquées que les fonds monétaires, sur une période plus longue. Les unités de comptes obligataires offrent un risque limité à 2/7. Cette note est ce que propose généralement l’échelle des risques.

Lire aussi :  Emploi senior : une solution proposée pour les 60-64 ans au chômage

Cependant, elles sont tout à fait capables de rapporter davantage. Ainsi, sur certaine période et selon certaines conditions, elles peuvent rapporter jusqu’à 6 % brut des frais. Cela fait référence à environ 4,20 % net de frais de gestion du fonds et de l’assureur. Avec ce genre de solutions, l’épargnant peut obtenir une performance très attractive tout en conservant une certaine sécurité pour son épargne.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux