Allocation de rentrée scolaire, Paje, complément familial qui peut en bénéficier en 2024

Allocation de rentrée scolaire, Paje, complément familial : qui peut en bénéficier en 2024 ?

Naviguer dans le labyrinthe des aides familiales peut s’avérer complexe. Pourtant, ces allocations peuvent être d’une aide précieuse pour de nombreuses familles.

Dans cet article, nous allons décrypter les critères d’éligibilité aux principales aides familiales en 2024 : l’allocation de rentrée scolaire, le complément familial et la Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje). Que vous soyez parent isolé, famille nombreuse ou couple avec un seul revenu, découvrez comment bénéficier de ces soutiens financiers.

Élargissement de l’accès aux allocations familiales en 2024 grâce à une hausse du plafond de ressources

En 2024, un plus grand nombre de familles pourront bénéficier des allocations familiales suite à une augmentation de 5,3% du plafond de ressources. Cette mesure concerne la prime à la naissance, l’allocation de base de la Prestation d’accueil du jeune enfant (Paje), l’allocation de rentrée scolaire (ARS) et le complément familial.

Applicable aussi bien en métropole que dans les collectivités d’Outre-mer, cette décision vise à soutenir davantage les foyers français face à l’augmentation du coût de la vie.

Lire aussi :  Il n'y aura plus de chèques alimentaires, qu'est-ce qui le remplacera ?

Conditions spécifiques pour chaque allocation familiale

Pour la prime à la naissance ou à l’adoption (Paje), le revenu imposable ne doit pas dépasser 27 833 euros. Ce plafond augmente si le foyer a deux sources de revenus et/ou plusieurs enfants. L’allocation de base de la Paje varie en fonction du nombre d’enfants à charge et des revenus du foyer.

Quant à l’allocation de rentrée scolaire (ARS), son plafond est fixé à 20 878 euros, avec une majoration par enfant supplémentaire. Le complément familial s’adresse aux familles ayant au moins trois enfants âgés de 3 à 20 ans, avec un plafond de 41 933 euros pour un couple avec un seul revenu, majoré pour chaque nouvel enfant après le troisième.

Une réponse aux difficultés financières des familles françaises

Ces mesures d’aides familiales sont une réponse concrète aux défis économiques rencontrés par de nombreux foyers français. Face à l’augmentation du coût de la vie en 2022 et 2023, ces ajustements visent à alléger le fardeau financier des familles, en rendant les allocations plus accessibles.

Lire aussi :  Des hackers accèdent aux données de la CAF : faut-il craindre pour vos informations ?

Les nouveaux plafonds de ressources pour 2024 prennent en compte les revenus imposables de 2022 (N-2) du ménage. Ces changements permettront à davantage de familles de bénéficier d’un soutien financier crucial pour couvrir les dépenses liées à l’éducation et au bien-être de leurs enfants.

La Mission Locale est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

justin malraux
Justin Malraux